Le circuit balisé a 20 ans cette année !

Le circuit balisé a 20 ans cette année !

(Re)découvrez cette promenade culturelle et historique. Téléchargez le guide du circuit balisé de Bonnevaux !

Sensibilisation des scolaires au patrimoine

Depuis plusieurs années, les enfants de l’école de Châtonnay, sont sensibilisés au patrimoine de notre région : le patrimoine naturel du massif de Bonnevaux et des bâtiments ayant un lien avec l’abbaye cistercienne.Il y a deux ans, ils étaient venus admirer la faune et la flore de nos étangs et de nos forêts, lors d’une exposition locale, organisée le 1er week-end de mars 2016, et ouverte aussi aux scolaires de notre région. Des enfants de Lieudieu et de Sainte Anne s’étaient également déplacés avec leurs enseignants.

Chaque automne, les classes élémentaires, dans le cadre de l’initiation à la géographie et à l’histoire, font une sortie sur les mottes castrales de Châteauvieux et à la Tour du Calvaire de Châtonnay. Accompagnés d’un membre de Mémoire de Bonnevaux, ils apprennent l’histoire de leur village, son extension, ce qu’est une abbaye et la division de la région en mandements et en paroisses. Puis le développement des activités qui ont fait la richesse de notre territoire : tuileries, grès, tissage.

Tour du calvaire à Châtonnay

Motte de Châteauvieux

 

 

 

 

 

 

 

Au mois de septembre 2018, les élèves de CM1 sont allés pour la première fois sur le site de l’abbaye avec leur maître. Nous leur avons parlé de ce gigantesque bâtiment qu’a été l’abbaye de Bonnevaux, érigée en 1117, dans ce lieudit : « Bonne Vallée », où les moines cisterciens sont venus s’installer près de la Gère.

Plusieurs d’entre eux , interpellés par ce nom de Bonnevaux, qui désigne le massif forestier, le lycée de Saint Jean de Bournay, la communauté de paroisses, la nouvelle commune « Porte-des-Bonnevaux » suite à la fusion de Commelle, Semons, Arzay et Nantoin et d’autres lieux de la région, ont pu avoir des réponses à leurs questions.

Ils ont ainsi « rêvé » l’abbaye au Moyen Age, les limites du site médiéval, grâce à une promenade jusqu’aux charmilles centenaires servant de chantemerles, et tenté de dessiner cet édifice disparu.

Toutefois, l’association Mémoire de Bonnevaux espère que l’abbaye ne restera pas une légende ou un rêve dans les yeux des enfants. Que notre projet lui permette de renaître en partie de ses cendres, comme le phénix, et de conforter les tracés éphémères des Journées du Patrimoine 2017 !

Annick Chevallier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.